Appréciant l’arrière-pays niçois, la nature et les animaux, il m’a paru évident de participer aux Creative Awards 2016. Il fallait imaginer une campagne de com WWF France concernant la protection des océans et la biodiversité marine.

Faire du graphisme engagé pour une bonne cause fut enrichissant et stimulant.

Campagne publicitaire WWF France, graphisme engagé

L’humour, l’un des nerfs de la pub

Les personnes sensibles à cette cause sont déjà acquises. J’ai donc choisi de cibler ceux et celles qui y sont indifférents en jouant la carte de l’humour, parti pris qui m’a peut-être évincée de la sélection finale. Le slogan est volontairement décalé et drôle. L’océan possède des couleurs ternes afin de lui donner un aspect peu accueillant, voir sale.

Un graphisme réaliste surréaliste !

    Les espèces représentées ne sont pas choisies au hasard :

  • Le nautile, en voie de disparition,
  • l’espadon et la tortue, menacées,
  • la méduse, en voie de prolifération.

Leur réalisme est dérangeant. Ces animaux marins se sont adaptées à leur environnement, ont évolué et sont devenus “mi-marin mi-déchet”.

Je n’ai pas souhaité développer de scénario catastrophe propre à ce type de campagne vu la conjoncture actuelle, triste et oppressante. Utiliser un ton léger et drôle me semblait plus approprié. Cette campagne de communication dénonce l’absurdité vers laquelle l’humanité tend si on ne prend pas soin de notre environnement.

Proposition campagne WWF France pour un affichage métro
Proposition d'annonce presse publicitaire WWF France
Proposition d’affiche campagne publicitaire WWF France
Création graphique d'un animal %22espadon canette%22
Tortue bouteille, photomontage pour créer un animal marin déchet
Nautile pneu, animal WWF graphique
Animal WWF sac méduse, mi-marin mi-déchet

Petite piqûre de rappel pour tête de linotte

World Wide Fund (WWF) est une organisation non gouvernementale internationale de protection de l’environnement.
Lors d’un voyage en Afrique de l’Est, Sir Julian Huxley, biologiste et humaniste britannique, a été choqué par la destruction massive du territoire animalier et de la chasse intempestive.

“La race humaine est le cancer de la planète”, Sir Julian Huxley

Il écrit moult articles relatant son inquiétude quant à la pérennité de certaines espèces. Victor Stolan, homme d’affaire tchèque, les lit et contacte l’auteur pour lui soumettre un projet fou : créer un organisme pour la conservation.

Julian va le présenter à Max Nicholson, ornithologue britannique et directeur général du Britain Nature Conservancy. Ce dernier va fédérer autour de ce projet scientifiques et experts en relations publiques afin de le concrétiser. WWF voit donc le jour en septembre 1961.

Dès lors le cheval de bataille de cette ONG a été la protection de notre belle planète Terre et de ses espèces. Il y a tant à faire qu’elle a vite pris de l’envergure. Aujourd’hui respectée et de renommée internationale, elle est active dans plus d’une centaine de pays pour sauvegarder les espèces, leurs habitats et différents écosystèmes.

La différence entre Wild life et Wildlife

Dans le langage courant wild life désigne certains excès en boite de nuit. Il a été donc décidé de l’écrire en un seul mot pour éviter toute confusion.

Pandi, panda

C’est un animal menacé qui vit en Asie. Il permettait donc à cette ONG d’asseoir son positionnement ailleurs qu’en Afrique. Mais surtout, 1961 marque un évènement à Londres : l’arrivée d’un panda géant au zoo. “Chi Chi”attire la foule, émeut les petits et grands car il nous rappelle la peluche de notre enfance, toute mimi avec ses yeux cerclés de noir !
Sir Peter Scott proposera le tout premier logo WWF, inspiré des croquis de l’artiste Gérald Watterson.

Évolution de logo depuis 1961

Évolution de logo depuis 1961 – © WWF

Si vous avez appréciez cet article, merci de le partager via les réseaux ci-dessous :